jeudi 25 juillet 2013

Considérons nos émotions et nos pensées comme des suggestions et non comme des absolus ! C’est en développant notre conscience que nous parviendrons à notre propre transformation et à la maîtrise de soi, et non par des règles de morale restrictive, par une ascèse ou des techniques de gestion du mental. Seul l’esprit qui est libéré de l’inconscience de l’enfance peut vivre en toute liberté chaque expérience qui se présentera dans sa vie. 

Serge Drouin