samedi 26 octobre 2013

La charte de la laïcité, la liberté de choix, et les devoirs face à la démocratie!

Je suis d'accord pour que la représentation des travailleurs de la fonction publique soit neutre et qu'elle soit absente de signes religieux.  Cette neutralité doit-elle s’imposer par une législation? Il serait préférable que les protecteurs des valeurs laïques fassent preuve de compréhension et de discernement, afin qu’ils ne laissent pas leur impulsivité manifester des signes d’exclusion envers les personnes qui tiennent à leur liberté d’expression.  Il serait préférable aussi que les adeptes à des croyances appliquent les règles de laïcité dans la fonction publique par eux-mêmes et que les croyants qui démontrent une sobriété d’apparence se manifestent pour démontrer leur allégeance pacifique à cette forme de laïcité. Tous ne sont pas rendus à la même maturité de compréhension de la spiritualité ou de la religion. Il y a aussi des personnes qui portent ces signes religieux sans comprendre ce qu’ils signifient et qui défendent leur droit de porter ce qu’elles désirent. À celles-ci, je demande de faire preuve de discernement afin de bien comprendre ce qu’elles appuient indirectement!
Il y a des risques d’opposer certaines personnes immatures qui sont des nationalistes protecteurs des valeurs dites québécoises à certaines des personnes immatures dans leur conception de la pratique de leur religion et à d’autres qui protègent la liberté d’expression individuelle sans nécessairement tenir compte du respect des droits communs ! Chez certaines personnes, leur impulsivité et/ou leur entêtement les stimuleront à s’opposer parfois avec passivité et d’autres fois avec violence verbale et autres. Par exemple, lors des manifestations étudiantes du Québec de 2012, il y avait des personnes pacifiques, d’autres aux humeurs variables, et d’autres étaient des anarchistes opportunistes à l’orientation provocatrice et très violente. Faut-il poursuivre l’application de la charte ou attendre que le temps permette que les personnalités acquièrent plus de maturité? L'expérience de ces débats ne contribue-t-elle pas à faire maturer notre personnalité? Je crois bien que les jeunes feront le changement! Certes il y a des nations qui semblent ne pas évoluer aussi facilement que d’autres. Lors de l'émigration, il peut donc y avoir une confrontation avec certains pays qui ont déjà réglé cette dualité. Je suis porté à faire confiance à l’évolution provoquée par les communications modernes comme Internet. 

La confrontation d’un monde moderne, démocratique, capitaliste souvent sauvage,  avec des croyants religieux qui nous considèrent souvent comme des libertins non croyants et en perdition, est-elle inévitable? Cette opposition se manifeste de nos jours par toutes sortes de façon : des chrétiens et autres qui désirent nous reconvertir ou nous convertir à une pratique qui respecte la morale des enseignements ancestraux; des intégristes qui considèrent que nous sommes la cause de leurs malheurs et qu’il faut en partie nous éliminer et soumettre les autres à une conversion à leur morale qu'ils considèrent source de salut. Cette charte va-t-elle aider à baliser nos communications entre le monde moderne et les croyants religieux, adeptes des valeurs morales ancestrales? Il est possible qu’elle serve de balise afin que nos fonctionnaires puissent s’appuyer sur ces règles pour déterminer comment agir devant des demandes d’accommodements religieux. Voilà ce qui probablement incite des gouvernements à imposer des règles. Il y a des personnes qui demandent avec insistance des accommodements afin d’être considérées dans leurs besoins religieux. Pour une nation multiculturelle, voilà le début de la tour de Babel ! Il faut que certains immigrants prennent conscience que certaines demandes d'accommodement entrent en contradiction avec des règles établies, que certains accommodements ne sont applicables qu'en créant de la discrimination et que d'autres demandes sont pratiquement inapplicables à notre système et notre culture sans créer d'injustice. Il faut que certains immigrants comprennent que nous ne voulons que protéger nos valeurs d'égalité durement acquises dans notre société démocratique, que nous voulons les protéger non seulement pour nous-mêmes, mais aussi pour eux, et que l'orientation de la charte n'est aucunement une attaque contre eux. S'ils se sentent davantage interpellés, c'est simplement parce qu'ils sont davantage visibles par le port de signes religieux. En aucun cas, ils ne sont traités différemment de tous, y compris de nos propres religieux québécois qui ont déjà accepté ce changement.

Pardonnez aux rustres qui manifestent de l'intolérance et du racisme envers vous et ayez le courage de chercher à dénoncer publiquement vos extrémistes qui peuvent résider dans notre pays ou ailleurs, car ce sont eux qui vous nuisent le plus. Les immigrants qui désirent intégrer une nation égalitaire et qui comprennent le bien-fondé des changements proposés auraient avantage à se faire connaître publiquement, car ceux-ci n'essaieront pas de nous vendre un mode de vie ancestral qui doit être remis en question afin de pouvoir vivre une équité entre hommes et femmes. Il serait souhaitable que certains immigrants conscientisent que s'ils ont quitté un merveilleux pays dont le climat est plus clément que le nôtre, c’est souvent en raison de difficultés subies dans leur pays. Il faudrait qu’ils comprennent que ce qui sous-tend nos choix différents, c'est ce qui nous a permis d'établir un climat de paix, une plus grande justice et équité et que ces valeurs les ont peut-être motivés à s'établir ici. Qu'ils comprennent que ce que nous ne voulons plus ici est peut-être ce qui les empêche de mieux vivre dans leur pays d'origine. Aidez-nous à défendre les droits de paix, d'équité, d'égalité, de justice et de démocratie, même si cela vous oblige à faire des sacrifices.


Il faut poursuivre notre démarche de partage d’une façon pacifique, car il n’y a aucun avantage à manifester de l’intolérance ou tout autre signe d’agressivité!