vendredi 27 septembre 2013

Seule notre imagination affective peut nous faire ressentir que l'enfant et le caneton se parlent. Cet imaginaire affectif est important, car il nous permet de vivre un attachement avec l’enfant. Mais si cet imaginaire n’est pas remplacé par un lien plus mature quand l'enfant prend de l'âge, celui-ci risque de ne pas atteindre une maturité suffisante pour que son discernement se développe.

Serge Drouin
Mon livre gratuit, sans conditions :
https://sites.google.com/site/apprendrepoursaccomplir/