jeudi 12 septembre 2013

Selon les références qu’il a mémorisées, notre cerveau apprend de tout ce qu’il fait. Pour lui, rien n’est bon ou mauvais. Ce sont nos références qui dictent à notre cerveau de considérer la sexualité comme enrichissante ou perverse. Cultivons notre conscience afin de discerner ce qui est vraiment bon ou mauvais pour nous.

Serge Drouin
Mon livre gratuit, sans conditions :https://sites.google.com/site/apprendrepoursaccomplir/