lundi 2 septembre 2013

L’enfant en nous n’est pas perdu sous nos responsabilités. Dès que nous vivrons une situation plaisante, il s’exprimera. Quand nos besoins fondamentaux sont menacés, il est normal que notre cerveau nous impose des émotions plus sérieuses. Si vous désirez que le monde exprime plus de joie, ne menacez pas leurs besoins essentiels par des règles monétaires qui manquent d’intelligence sociale. 

Serge Drouin
Mon livre gratuit, sans conditions :https://sites.google.com/site/apprendrepoursaccomplir/