vendredi 2 août 2013

Un extrait du livre de Serge Drouin:

-Je crois qu’une bonne partie de leurs difficultés vient du fait qu’ils perçoivent l’erreur ou l’échec de façon négative et qu’ils entretiennent une relation trop affective avec leurs enfants. Ils désirent généralement leur éviter les souffrances émotionnelles que provoquent l’échec et les difficultés d’apprentissage. 

-Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites. Le lien affectif est ce qu’il y a de plus important pour le développement des enfants.

-Je vous donne raison pour les enfants en très bas âge, mais pas pour la suite de leur développement. Lorsque la relation est basée uniquement sur le lien affectif, il n’est pas rare que les parents deviennent trop permissifs, ce qui amène les enfants à rechercher la satisfaction de leurs désirs immédiats. On se rend compte par la suite qu’on les a habitués à être à la merci de leurs émotions, même si cela est involontaire.


Mon livre gratuit, sans conditions :https://sites.google.com/site/apprendrepoursaccomplir/