mardi 20 août 2013

Charles, tu te laisses dominer par ton émotion. Tu te justifies de ne pas la confronter en te convainquant que tu n’y peux rien. Tu es timide et réservé comme ton père. Il faut que tu prennes conscience de ton blocage et que tu acceptes d’exprimer ce que tu ressens. Tu ne vivras pas une émotion suffisamment forte pour en mourir! Accepte que tu rougisses, que tu sois hésitant dans tes paroles, que tu ressentes des palpitations au cœur. On passe tous par là, d’une façon ou d’une autre.

Serge Drouin
Mon livre gratuit, sans conditions :https://sites.google.com/site/apprendrepoursaccomplir/